Forum des ONG pour le Développement Durable

  • Forum des ONG pour le Développement Durable The Forum des ONG pour le Développement Durable is a platform organisation based in Guinea. It is a member of the International Forum of NGO Platforms (IFP). The IFP brings together over 50 national NGO platforms from Africa, Latin America, Asia, Europe and Oceania and seven regional coalitions, which together account for more than 10,000 organisations. It was founded at an international conference in Paris in 2008, with the conviction of broadening the space to participate in global debates to defend our vision of a supportive world where human rights are respected, the most vulnerable populations have a voice and inequalities and injustice are fought. This prompted the decision by the national platforms from the five continents to start a cooperative work and joint advocacy.

    State/civil society relations:

    How does the state view and relate to civil society in your country?

    In the Republic of Guinea, the state has a good perception of civil society. It is consulted on all matters of national interest. These consultations take place only at the top level of civil society platforms. However, the platforms do not have reliable communication mechanisms to enable them to collect and share the views of their branches at the lowest level of representation.

    Have there been any significant changes in relations between civil society and the government in your country in the last year? 
    Yes

    1. Through some institutional reforms. The SACCO (support service to cooperatives and NGOs) passes the baton to SERPROMA (National Service for Regulation and Promotion of Associative Movements and NGOs);
    2. Implementation of POME (Platform of NGOs and Associative Movements), advisory and representative body close to the Government, national and international institutions, the technical and financial partners and others;
    3. The involvement of CSOs in the development of the Five Year-Plan (2011-2015).

    What conditions do you feel need to be in place to allow for a good relationship between the state and civil society at a national level?

    1. Strengthen organisational capacities of platforms and other thematic networks;
    2. Promote and strengthen the consultation framework of the POME;
    3. Support and assist the initiatives of the POME;
    4. Take into account the latest recommendations of the POME, from the last day about associative movements and NGOs;
    5. Create and implement a joint funding basket for CSOs like in other countries of the sub-region.


    The legal and regulatory environment:

    Are there any particular challenges with the legal and regulatory environment for civil society? (e.g. are the laws outdated / inappropriate / inadequate / over-complex / partial / not properly applied / adequate)?

    The legal framework of 2005 is new and becoming increasingly irrelevant in relation to the development of CSOs and the management of the national directory. The accompanying structure of SERPROMA has little clarity on the actions and the exact number of NGOs, associations and movements in the Republic of Guinea. Another deficiency is the low dissemination of the law within the sector.

    What recent trends do you feel have enabled or restricted the efficiency of civil society?

    The socio-political context of the country since 2007 and its recurrent crises, scarcity of resources, lack of institutional support to CSOs, the multiplication of non-profit organisations without a clear mandate and the law of the market. It is also proven the existence of an unfair competition between national and international NGOs operating in the Republic of Guinea, with INGO having more resources for the implementation of field activities.

    Funding environment for CSOs:
    What is the reality of funding in your country? (Access to funding/ patterns of donor support/ restrictions on funding etc.)

    In the Republic of Guinea, the funding mechanism is not formalised in the sense that CSOs are subject to the law of the market (bidding system) and to a difficult situation for fundraising due to the difficult country context.

    It should however be reminded that the Republic of Guinea spent nearly 10 years on the bench of insolvent countries mainly due to a bad governance. During these years, technical and financial partners have been very shy in financing CSOs. The funded projects have a short duration, which varies between (3, 6 to 12 months). These limiting factors have a negative impact for CSOs in their institutional and operational spheres.

    Where is money going and for what purposes?

    Usually, funding focuses mainly on advocacy, training or income-generating activities. They are largely restricted in time and in space and they normally only covered very narrowly the planned activities.

    Email: forumguinee96@yahoo.fr

  • Forum des ONG pour le Développement DurableLe Forum des ONG pour le Développement Durable est basée dans la Guinée-Conakry. Il est un membre du Forum international des plates-formes d’ONG (FIP). FIP rassemble plus de 60 plates-formes nationales d’ONG d’Afrique, d’Amérique latine, Asie, Europe et Océanie et sept coalitions régionales qui, ensemble, représentent plus de 10 000 organisations. Elle a été fondée lors d’une conférence internationale à Paris en 2008 avec la conviction d’élargir l’espace de participation dans les débats mondiaux pour défendre notre vision d’un monde solidaire où les droits de l’homme soient respectés, les populations les plus vulnérables aient une voix et les inégalités et l’injustice soient battus. Cette situation a incité les plates-formes nationales des cinq continents à décider de commencer un plaidoyer coopératif et conjointe.

    Relations État/société civile :

    Comment l’État perçoit-il et engage-t-il avec la société civile dans votre pays ?

    En République de Guinée, l’Etat a une bonne perception de la Société Civile. Elle est consultée sur toutes les questions d’intérêt national. Ces consultations s’opèrent seulement au niveau supérieur des plates formes des sociétés civiles. Cependant, les plates formes ne disposent pas de mécanisme de communication fiable devant leur permettre de recueillir et de partager l’avis de leurs démembrements au plus bas niveau de la représentation.

    Y a-t-il eu des changements importants dans les relations entre la société civile et le gouvernement de votre pays au cours de la dernière année ?
    Oui,

    1. à travers quelques reformes institutionnelles. Le SACCO (service d’appui aux coopératives et ong) passe le témoin à SERPROMA (Service National de la Réglementation et la Promotion des ONG et Mouvements Associatifs) ;
    2. La mise en place de la POME (Plate Forme des ONG et Mouvements Associatifs), organe représentatif et consultatif prés du Gouvernement, des Institutions Nationales et Internationales, des Partenaires Techniques et Financiers et d’autres ;
    3. L’implication des OSC dans l’élaboration du Plan Quinquennal (2011 – 2015).


    Selon vous, quelles conditions sont nécessaires pour permettre une bonne relation entre l’État et la société civile au niveau national ?

    1. Renforcer les capacités organisationnelles des plateformes et autres réseaux thématiques ;
    2. Favoriser et renforcer le cadre de concertation de la POME ;
    3. Soutenir et accompagner les initiatives de la POME ;
    4. Prendre en compte les dernières recommandations de la POME, issues de la dernière journée des ONG et Mouvements Associatifs ;
    5. Créer et mettre en place un panier commun de financement des OSC à l’instar des pays de la sous région.


    Cadre légal :

    Le cadre légal présente-t-il des difficultés particulières pour la société civile ? (par exemple, si les lois sont obsolètes / inadaptées / insuffisantes / trop complexes / partielles / mal appliquées)?

    Le cadre légale date de 2005, il est récent et devient de plus en plus inadapté par rapport à l’évolution des OSC et la gestion du répertoire national. La structure d’accompagnement, SERPROMA a peu de lisibilité sur les actions et sur le nombre exact des ONG, Associations et Mouvements Associatifs en général en République de Guinée. Autre insuffisance, la faible diffusion de la loi auprès des acteurs.

    Selon vous, quelles tendances récentes ont permis ou limité l’efficacité de la société civile ?

    Le contexte sociopolitique du pays depuis 2007 et son cortège de crises, la rareté des ressources, le manque d’appui institutionnel aux OSC, la multiplication d’organisation parfois à but non claire et la loi du marché. Il est aussi constaté une concurrence déloyale entre les ONG nationales et internationales évoluant en République de Guinée. ces dernières disposant de plus de ressources dans le cadre de la mise en œuvre des activités sur le terrain.

    Cadre de financement pour les OSC :

    Quelle est la réalité du financement dans votre pays ? (Accès au financement / modèles de soutien des donateurs / restrictions sur le financement, etc) ;

    En République de Guinée, le mécanisme de financement n’est pas formalisé en ce sens que les OSC sont soumises à la loi du marché (appel d’offres) et une situation difficile de mobilisation de ressources financières liée au contexte même du pays.

    Il faut cependant rappeler que la République de Guinée, il y a près de 10 ans est restée sur le banc des pays non solvables dû essentiellement à la mal gouvernance.

    Ces dernières années, les partenaires techniques et financiers sont aussi restés très timides dans le financement des OSC. Les projets soutenus ont une durée qui varie entre (03, 06 à 12 mois de durée). Ces facteurs limitant font que les OSC souffrent dans leur rayonnement institutionnel et opérationnel.

    Où va l’argent et à quelles fins ?

    Le plus souvent, les financements accordés portent essentiellement sur des activités de sensibilisation, de formation ou d’activités génératrices de revenues. Ils sont largement limités et dans le temps et dans l’espace. Donc, les financements très circonscrits aux activités planifiées.

    Email: forumguinee96@yahoo.fr

About the Author(s):
Profile data/Biodata go here

Admin Administrator

Profile data/Biodata go here

Leave a Reply

*

captcha *